Groupes de paroles

Pour les femmes victimes de violences conjugales

aides-groupes-parolesLes groupes de paroles sont organisés sous la guidance de deux psychologues cliniciennes, victimologues du service. Ils réunissent plusieurs femmes, d’âges et de classes sociales différentes toutes victimes de violences conjugales. A raison d’une rencontre toutes les trois semaines sur une périodicité de six mois, un travail d’élaboration du traumatisme s’effectue.

Les six séances de travail sont construites autour d’un médiateur relationnel, appelé le photo-langage. Le photo-langage* est un matériel projectif composé de photos en noir et blanc. Ces photos représentent des scènes de la vie quotidienne; des hommes, des femmes, des enfants de culture et d’horizons très variés, ces photos peuvent aussi représenter des objets animés ou inanimés, des animaux, des paysages…..

Les photographies sont exposées sur une table et font l’objet d’un choix de la part des participants en lien à une réponse, qu’ils doivent apporter à une question qui leur est posée.. A travers les réponses et le choix des photographies, les victimes expriment ce qu’elles ressentent, elles expriment l’histoire de leur ressenti, de leur affectivité, de leur souffrance profonde. Le fait d’avoir à les partager de façon indirecte avec d’autres, (mise à distance des faits concrets) permet ce travail de liaison et de mentalisation nécessaire à la réparation psychique.

Au-delà de la prise en charge de groupe, chaque victime s’engage et bénéficie d’un travail thérapeutique individuel auprès d’une des psychologues de l’AVEMA.

Une juriste est de même à disposition pour tous les domaines liés à l’accès au droit des femmes victimes. L’intérêt essentiel des groupes de paroles se résume dans le fait que le partage des vécus communs, amène les victimes à se penser moins seules et à se reconstruire narcissiquement grâce au travail en miroir avec les autres…

Allô Victimes - 04 74 32 27 12